Laetitia Andrighetto

Histoires entre terre & mer…


Les créations de Laetitia Andrighetto tentent de rendre un hommage permanent à la nature, notre héritage. Elle est en recherche d’unité, d’osmose avec un originel à retrouver. Son approche conceptuelle développe un cadre atypique dans lequel la générosité de la nature se confronte à la Société. Le but premier est d’initier à une prise de conscience de notre dépendance au milieu, du rapport intime entre l’Homme et les Eléments. Chaque oeuvre offre une sorte de «dépaysement thérapeutique» face à une société qui ensable ses racines.


Sa démarche motive un partage d’émotions simples et de sensualité, un don d’évasion, d’introspection et
d’essence des sentiments. L’inconscient collectif, universel, se voit alors perpétué par le développement d’un langage archétypal, à travers des pièces simulacres de la nature, se jouant de la perception du réel. Une interaction est alors provoquée entre l’art et la terre-mère, deux mondes si distincts et si proches à la fois : amener la nature au rang d’art, ramener l’art au rang de nature. L'univers que cette jeune artiste développe met en lumière les paysages de son enfance et la sensibilité qui en découle, une nature prédominante source de ses inspirations… la Côte Atlantique.


Elle tente également d’associer une démarche écologique au concept générique de ses oeuvres, notamment par le choix des matériaux utilisés et la récupération (verre, métal, bois flotté, gemmes...). La notion de développement durable s’inscrit dans une grande partie de ses travaux verriers, de par la fabrication autonome de sa matière première, à partir d’un processus de recyclage; le principe : pulvériser les bases pour retrouver la poussière des débuts.


Respecter la nature … l’écouter … penser avec elle … travailler grâce à elle … des sculptures, des installations, des performances in situ soutenues par un travail photographique... recontextualiser la nature pour mieux comprendre qui l’on est, pour savoir où l’on va...

 

Jean-Charles Miot

Le travail du verre est pour moi une passion depuis l'enfance. La visite d'un atelier verrier à mes 8 ans est à l'origine de cette vocation.

Le soufflage du verre est, depuis ce jour, devenu une raison de vivre. J'ai construit ma vie autour de l'espoir qu'un jour je vivrai de ce métier. J'ai donc suivi un cursus scolaire dans ce sens, 6 années durant. A l'issue de cette période, j'ai eu la chance de travailler avec Philip Baldwin et Monica Guggisberg, durant 2 ans.

Mon cursus entier a été également ponctué de stages en France et à l'étranger, avec divers artistes et au sein de différentes écoles.

Jean-Charles Miot

 


 
         
Retour page "GALERIE"


Copyright Planète-Verre